Maison des arts de Créteil - Marry Me In Bassiani
Voir tout
Danse

Marry Me In Bassiani

(LA)HORDE

Artistes associés
16—19oct. 2019
Dans le cadre de la programmation Hors Les Murs du Théâtre de la Ville
Biennale Nemo
Artistes associés

Marry me in Bassiani s’impose comme une nouvelle déflagration artistique au croisement saisissant de deux univers, la tradition folklorique géorgienne et la techno frondeuse de Tbilissi.

De ce folklore puissant et transfiguré surgit une colère tellurique, si contemporaine et comme jaillie de la nuit des temps. Panache virtuose et vestiges baroques disent l’imminence d’un danger et invoquent l’urgence d’une renaissance comme le vacillement d’un monde jusqu’au vertige et son devenir conditionnel, souvenirs du futur …

A travers la signature artistique du collectif, cette immersion chorégraphique, loin d’exalter le seul culte d’une danse athlétique purement performatique, entend réinterroger la puissance politique de la danse telle qu’elle se noue dans « Marry me in Bassiani » et plus largement la question de l’engagement et le caractère polysémique de la contestation sur des corps qui dansent.  En mêlant étroitement enjeux générationnels, numériques et sociétaux à ceux du plateau, la pièce captive et révèle le talent du trio et de leurs interprètes et leur capacité à être dans et en surplomb dynamique de leur époque.   

« Depuis que nous avons commencé à travailler avec les hard-dances pour le projet To Da Bone présenté en 2018 à la Maison des Arts, nous nous sommes questionnés sur la circulation de la culture et plus particulièrement de la danse, par les corps, sur internet.

Depuis sa phase 2.0, il a permis de démocratiser la représentation. Elle n’appartient plus aux artistes – puis par extension aux institutions qui les valident – mais à toute personne ayant accès à internet. Le partage de contenu par les users est une émancipation nouvelle et redynamise autant les questions de représentation que de représentativité.

Ainsi après analysé hard-dances et jumpstyle, qui avaient trouvé refuge sur internet, nous avons eu envie de remonter la source et de porter notre attention aux danses folkloriques et aux danses traditionnelles. Dans le flux de vidéos et de propositions, le contexte se perd facilement, il devient alors difficile de retrouver l’histoire des gestes qui nous sont présentés ainsi que de sourcer les vidéos virales tant elles ont été partagées et relayées sans citer les auteurs. Ces recherches nous ont donné envie de questionner les origines de ces danses, et de comprendre où pouvaient se trouver les influences folkloriques ou traditionnelles.

C’est de cette manière que nous avons découvert les danses folkloriques et traditionnelles géorgiennes, qui s’autoproclament berceau de la danse en Europe et auraient influencé autant les européens que les orientaux et les slaves. Cette mythologie impossible à prouver aujourd’hui nous a donné envie de nous rendre sur place et découvrir le pays. »

Pièce chorégraphique pour 15 interprètes
Production (LA)HORDE
Conception et mise en scène (LA)HORDE - Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel
Composition musicale Sentimental Rave
Design sonore Jonathan Cesaroni
Musique traditionnelle Tamaz Beruashvili, Aluda Janashvili, Davit Qavtaradze (musiciens)
Zaza Gochitashvili (régisseur son)
Tornike Gabriadze, Ciuri Mchedlidze (chanteu.r.se.s)
Mixage musique traditionnelle Bar Zalel et remixé par Zed Barski
Scénographie Julien Peissel, assisté de Léa Chardin et Elena Lebrun
Construction du décor atelier du Grand théâtre de Loire-Atlantique
Conception lumière Patrick Riou et Boris Eisenmann
Assistants artistiques Lily Sato et Julien Ticot
Styliste costumes Juan Corrales en collaboration avec Y/PROJECT
Regard extérieur Jean-Christophe Lanquetin
Répétitrice Natia Chikvaidze
Régisseurs généraux Guillaume Allory et Sébastien Mathé
Régisseur son Jonathan Cesaroni
Chargée de production et diffusion Clémence Sormani
Assistant de production Léo Viguier
Administration Isabelle Chesneau
Avec l’ensemble IVERONI et le maître de ballet Kakhaber Mchedlidze : Mari Bakelashvili, Tinatin Chachua, Vaso Chikaberidze, Natia Chikvaidze, Tornike Gabriadze, Giorgi Gasishvili, Tornike Gulvardashvili, Levan Jamagidze, Nika Khurtsidze,Kakhaber Mchedlidze, Neli Mdzevashvili, Anzori Popkhadzew, Tamar Tchumburidze, Natia Totladze, Lali Zatuashvili. En alternance : Gaga Bokhua, Khatuna Laperashvili, Giorgi Mikhelidze, Vano Natmeladze, Mariam Tsirdava. Administration IVERONI : Ana Lobzhanidze et Mariam Mchedlidze
Coproduction Maison des Arts de Créteil, Théâtre de la Ville – Paris, les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Maison de la danse de Lyon, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, Centre chorégraphique national de Nantes, Les Salins – Scène nationale de Martigues, Bonlieu – Scène nationale d’Annecy, Charleroi danse,Teatro Municipal do Porto, Kampnagel Hambourg, la Comédie de Clermont-Ferrand, Fondation BNP-Paribas, Institut français, Fonds Transfabrik – Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant.

Ce projet a été nominé pour le Prix FEDORA - VAN CLEEF & ARPELS pour le Ballet 2019. Cofinancé par le programme Europe créative de l’Union européenne. Soutien Grand T – Nantes.
(LA)HORDE est soutenue par la Fondation BNP-Paribas.
(LA)HORDE est artiste associé à la MAC – Maison des Arts de Créteil. (LA)HORDE est en résidence à la Gaîté Lyrique.
© Aude Arago

 

 

 

Grande Salle

Tarifs

Pass 3+ → 12€
Pass 12+ → 10€
Plein tarif → 22€
me 16 au sa 19 octobre - 20:00

Télécharger

Partenaires