Maison des arts de Créteil - Le Mois Kreyol #4
Festival

Le Mois Kreyol #4

concerts, contes, ateliers

Lancement
16—17oct. 2020
En raison de l'annonce du prochain confinement nocturne, le concert de samedi 20:30 est reporté ainsi que les contes présentés le samedi. Merci de vous rapprocher de la billetterie.

Cap sur la musique et les mises en jeu du langage
Pour sa quatrième saison, le Mois Kreyol célèbre la liberté créative des artistes ultramarins. Au frontispice de ses inspirations : se saisir des contrastes, du souffle, des vibrations artistiques de ces artistes, pour fêter le combo gagnant d’une culture vivante et expressive, puisant sans rupture dans ses racines ancestrales mais renouvelant son terreau au contact séculaire du monde, le faisant fructifier par des métissages fertiles, colorés, piquants ou poétiques. Une gamme subtile de sensations à éprouver lors de ces envols kreyols, bien loin de certains poncifs métropolitains…  ( à suivre également ateliers, exposition) 

Les Contes dès 6 ans ( 5€ )
Satellite 
→  16 à 19:00
La saison Macaya de Petit-Frère Ymelda Marie-Louise Cie Men en Men - Cie la Thymèle
C’est l’histoire de Petit-Frère, dernier d’une fratrie de six enfants. Il vit avec sa famille très pauvre dans un petit village loin de la capitale. Il est considéré comme un accident, comme celui que l’on n’attendait pas. Pour prouver sa légitimité au sein de sa famille, il part en quête des ingrédients indispensables pour fêter dignement la saison Macaya. Ce voyage se révélera être une initiation à la rencontre, au partage, à la différence, au vivre ensemble et à l’amitié…

Studio varia  (conte annulé)

→  17 à 17:00
Eric Lauret "Zistwar La Malice" 
D'où vient le premier chant du coq ? Pourquoi vit-on si vieux ? Conteur reconnu à la Réunion, il raconte avec humour, malice et poésie les histoires de son pays.
Eric Lauret raconte les histoires de son pays avec humour, autant dans une poésie imagée que dans la malice de ses personnages. Conteur reconnu à la Réunion, il n'a de cesse d'aller à la rencontre de tous les publics, sur toutes les scènes. D'où vient le premier chant du coq ? Pourquoi vit-on si vieux?… Chercher du sens là où personne n'en demande est l'un de ses credo de conteur.

GS Les concerts
→  16 à 20:30 
Florence Naprix "Dans la peau de Mano"
Elle clame haut et fort ce qu'elle est : une guadeloupéenne qui chante dans sa langue, le créole, une héritière de l'âme des nègres marrons, Nanm a nèg mawon.
"Dans la peau de Mano" est né de l’envie de Florence Naprix de ramener Manuéla Pioche, dite Mano, immense interprète guadeloupéenne des années 1960, férue de biguine et de boléro, à la vie, le temps d’une pièce musicale.Tout au long du spectacle, leurs voix s’entremêlent en un dialogue d’où il sera difficile de distinguer l’une de l’autre, le passé du présent, l’historique de la fiction. Il est question de s’interroger, avec Alain Verspan, scénographe, sur l’héritage qu’elle laisse, et de déconstruire, avec Stéphane Castry à la direction musicale, la biguine d’antan, selon une approche furieusement contemporaine...De titres en rencontres, Florence Naprix mène son enquête, qui pose plus de questions qu’elle ne lève le voile sur Mano. D’une générosité voilant une vie empreinte de violences et d’humiliations ; la musique en pansement, sublimant une vie de désespoirs, tandis que l’alcool l’aidait à oublier une vie qui aurait pu être toute autre…
mis en scène par Alain Verspan sur une idée originale de Florence Naprix, inspirée par la vie et l'œuvre de Manuéla Pioche. Direction musicale : Stéphane Castry.

→  17 à 20:30 Layko/ Irène Bicep (1ère partie) / Tony Chasseur (CONCERT REPORTÉ en 2021)
La musique de Layko, chanteuse, chorégraphe, comédienne guadeloupéenne se situe au croisement des identités, entre les cultures des Caraïbes et l’Amérique Latine, entre le Paris des guinguettes et la Nouvelle Orléans. Mêmes ciselés dans le terreau unique de sa langue créole, ses textes se teintent de saveurs multiples. Entourée de ses trois musiciens d’exception Mauricio Santana, Timothé Petter et Motsek, Layko, elle raconte sa langue créole comme elle la vit avec force et sensibilité́. Avec leur très typique, Électro Ka, on navigue entre un Gwo-Ka décomplexé́, un jazz agile et débridé́, une soul caribéenne ancrée en Terre-Racine Karukéenne et une musique électro sophistiquée, le tout finement sculpté dans la nef d’une culture ancestrale.

Durant plus de 30 ans de carrière, Tony Chasseur fut l’un des rares artistes, l’une des rares voix à laisser une empreinte marquante dans tout ce qui fait l’actualité de la musique martiniquaise contemporaine. A son palmarès, La Perfecta - JM Harmony - Sakiyo - Malavoi - Le GMZ - Zic Band - Fal Frett - Des passages remarqués dans les grandes tournées de Kassav’ - MizikOpéyi - GilTony’K. On ne compte plus les duos de références, les tubes jalonnant cette carrière. Son nom apparait sur un nombre impressionnant d’albums produits durant ces 3 décennies. Il est aujourd’hui un directeur artistique et musical incontournable sur les grands événements musicaux créoles de l’Hexagone et aux Antilles. Il s’est, depuis maintenant une dizaine d’années, orienté vers une démarche musicale plus Jazz qui, mêlée à ses rythmes traditionnels originels, se définit comme Créole Jazz. La direction du Big Band MizikOpéyi (fondé avec Thierry Vaton) en est la marque la plus audible.
media.difekako@gmail.com.


17 à 13:30 Atelier d’écriture autour du créole (annulation)
avec Igo DRANÉ | Tout public
13h30-15h30 | Gratuit
confirmation mac@macreteil.com