Maison des arts de Créteil - → Voyage au bout de l'ennui
Jeune Public

→ Voyage au bout de l'ennui

Cie Lamento

Lancement
24—26janv. 2023
pièce chorégraphique
à partir de 6 ans
creation 2022

« Enfant, j’ai eu la chance de m’ennuyer.[…] L’ennui de mes après-midi d’enfance était un voyage où le temps m’appartenait, un espace où j’ai fabriqué d’immenses rêves, un monde sans commencement ni fin […] » Extrait de L’Ennui des après-midi sans fin, de Gaël Faye

En replongeant dans ses souvenirs d’enfances, Sylvère Lamotte a connecté cette question de l’ennui avec celle (…) de l’excitation qui se mêlait à un sentiment de découragement, qui étirait le temps. Dans ce laps de temps, qui paraissait interminable, c’est vers la danse qu’il se tournait, le corps devenant un outil malléable et inépuisable de détournements poétiques.

Voyage au bout de l’Ennui se conçoit comme une invitation à embarquer pour une terre de rêverie, une odyssée collective, joyeuse et ludique. Au cours de ce voyage, toute la virtuosité et l’onirisme des cinq danseurs au plateau se déploient.

Loin de l’immobilité imaginée dans l’ennui, ici la danse est vive et engagée. Les corps se lancent, s’entremêlent, se heurtent et jouent ensemble. Les portés s’enchaînent comme autant d’appuis pour chercher des états de suspension collectifs ou solitaires.

Dans ce jeu de construction et d’emboîtement des corps, l’architecture du groupe laisse entrevoir les monstres et chimères de paysages lointains, imaginés.

Cette nouvelle création naît donc d’un désir de s’emparer de la notion d’ennui par le corps. L’ennui en groupe, l’ennui comme forme d’une attente, comme forme du temps étiré. (…)
La notion d’ennui sera abordée au travers de la physicalité et de la poétique des corps, avec l’envie de rappeler que s’ennuyer, seul.e ou à plusieurs est une chance. (…)

Avec cette pièce, le chorégraphe s’adressera en particulier aux jeunes générations, mais que l’on ait 7 ou 77 ans, ce voyage est destiné à notre âme d’enfant. (…)

Face à la crainte que produit l’ennui dans notre inconscient collectif, les danseurs chemineront sur cette ligne de crête, les angoisses d’un côté, le jugement de l’autre, en allant vers cet imaginaire qu’ouvre ce « Hors-temps ».

Chorégraphe : Sylvère Lamotte
Danseurs : Carla Diego, Gaétan Jamard, Caroline Jaubert, Jean-Charles Jousni, Jérémy Kouyoumdjian
Regards extérieurs et complices : Brigitte Livenais & Olivier Letellier
Création lumières : Jean-Philippe Borgogno & Sylvère Lamotte
Création sonore et musicale : Jean-Philippe Borgogno & Sylvère Lamotte
Costumes: En cours
Régie Chorégraphe : Sylvère Lamotte
Régie générale : Jean-Philippe Borgogno

Production : Cie Lamento
Co-production : La Maison/Nevers, scène conventionnée Art en territoire, Essonne Danse, La Maison des arts et de la culture de Créteil, L’Entracte, Scène conventionnée Art en Territoire de Sablé-sur-Sarthe,

Soutiens : La MC2 à Grenoble et Visages du Monde à Cergy

La Cie Lamento est soutenue par l’État, le Préfet de la région des Pays-de-la-Loire, la DRAC des Pays-de-la-Loire, Sylvère Lamotte est artiste associé à la Maison/Nevers, scène conventionnée Art en territoire de 2020 à2023. La compagnie est en résidence au sein d'Essonne Danse de 2021 à 2023

Petite Salle

Tarifs

4€, 5€

Famille :

me 25 à 14h30

Scolaire :

ma 24 et je 26 à 10h et 14h30