Maison des arts de Créteil - →  Lujipeka + Luv Resval<br>+ Amalia (1ère partie)
Musique

→ Lujipeka + Luv Resval
+ Amalia (1ère partie)

Festi' Val de Marne

08oct. 2022

Nouvelle collaboration avec le Festi’Val de Marne pour une soirée conçue particulièrement  pour nos enfants du Rap …

LUJIPEKA 

Lujipeka ne s’arrête jamais. Sans attendre la reprise de ses concerts officiels, le jeune rappeur de 24ans fraîchement émancipé du collectif rennais à succès « Columbine » a sillonné en van tout l’été les plages de France pour une tournée sauvage, simplement accompagné d’un sound-system (…). Spontané et moderne, son premier album « Montagnes Russes » est à son image et reflète la liberté avec laquelle il écoute, écrit et compose. (…)

Cette façon décomplexée de voir le rap lui permet aujourd’hui de participer à la création en France d’une nouvelle pop alternative, comme le font à leur façon ses ainés : d’Orelsan à Post Malone, de Christine & The Queens à Lomepal, de Tyler, The Creator à Vald.

S’éloignant des textes kaléidoscopiques de « Columbine », Lujipeka s’exprime sans filtre, au plus près de ses émotions, préférant la sincérité aux effets de manche. (...)

LUV RESVAL / Étoile Noire

Caché à Mennecy dans l’Essonne, le jeune prince du rap Luv Resval passe le début de sa carrière à expérimenter différentes techniques musicales, sans vraiment prendre conscience de l’intégralité́ de ses pouvoirs. Fluidité́ des paroles et refrains mélodieux ; ambiances atmosphériques, flows électriques, mélancolie noire, Luv Resval travaille dur et devient apte à bâtir toute forme de rap pour enchanter son public.

(…) Pour son album « Étoile Noire », il réalise un travail acharné pour maitriser ses pouvoirs musicaux, il peut à présent montrer à son public la direction vers ce qu’il l’a happé. Voici un album-double, travaillé et attendu depuis deux ans. Inspiré par les placements des meilleurs techniciens français tels que Nekfeu, Ninho ou Alpha Wann en y ajoutant un coté mélodique et vaporeux venant de Laylow, ou encore Young Thug et Asap Rocky pour ses influences outre-Atlantique.  (…)

AMALIA

Impossible de ne la cerner, ni de lui assigner une place, dans la vie en général et sur la scène musicale en particulier. D'ailleurs quand on lui demande si elle fait plutôt du rap, de la pop ou de la chanson, elle répond avec un sourire narquois ''Je fais... ce que je veux !'' et on est conquis pour de bon. Et qu'elle veut, pour de vrai, c'est un moyen d'expression sans limites. Si Amalia accepte volontiers les contraintes d'écriture et de style, et peut même s'en délecter car sa plume et son flow lui permettent de les surmonter, elle refuse absolument de se brider. La liberté est une valeur qu'elle place au-dessus de tout: liberté d'aborder les thèmes qui lui sont chers sans se demander si elle aura l'air cool, liberté de jouer ou pas de sa féminité, liberté d'exprimer son besoin de reconnaissance. C'est une ''magie qui s'éteint et une nouvelle qui naît'' (...)
L'autre pilier de sa musique, c'est l'amour. Elle y mettrait d'ailleurs sûrement une majuscule, alors on rectifie : l'Amour. Loin des clichés des chansons romantiques, ''Je ne fais pas sons creux !'', l'Amour se niche pour Amalia dans une punchline qui réconforte une amie au cœur brisé, dans une allusion au divorce de ses parents pour exorciser le sentiment d'abandon, et dans les émotions qui la traversent quand elle regarde vivre les gens, toujours avec curiosité et bienveillance.