Maison des arts de Créteil - → Richard III<br>Shakespeare
Théâtre

→ Richard III
Shakespeare

Guillaume Séverac-Schmitz
Eudaimonia

Lancement
08—10févr. 2023
création 2023
artiste associé saison 22/23

L’essence de la tragédie est déjà là : il va mourir, à la fin, nous le savons, l’important est de savoir comment et pourquoi.

Le titre original de « Richard III » est le suivant : « La tragédie du roi Richard III », contenant ses traîtres complots contre son frère Clarence ; le meurtre misérable de ses neveux innocents ; son usurpation tyrannique ; avec le cours entier de sa vie détestée et sa mort des plus méritées Là où pour « Richard II », Shakespeare s’arrêtait à la simplicité annonciatrice du destin tragique (La vie et la mort du roi Richard II), il prend le soin ici, dès le sous-titre, de nous informer de sa traîtrise, de sa vie haïe, et de sa mort : nous allons avoir affaire à un monstre.

"Au sortir de l’aventure de « Richard II », j’avais pour ambition de m’attaquer à une autre pièce historique de Shakespeare. Le plaisir que j’y avais pris avec l’ensemble de mon équipe avait été si grand et si galvanisant que mon appétit n’était pas rassasié ; j’avais envie de replonger dans un travail qui me permettrait d’aller plus loin dans la recherche sur la théâtralité, le jeu, l’espace et l’esthétique de mon théâtre. (…). À « Richard II », le jeune roi poète et amoureux des arts qui abandonne sa couronne, devait succéder « Richard III », l’ange déchu, le difforme, le meurtrier, qui la veut plus que tout. Ces deux personnages-rois, unis par les liens du sang, sont tous deux confrontés à la question du pouvoir, à son exercice ou à son obtention, puis à sa perte. (…) Je n’aborde jamais une œuvre par le prisme de l’intellect, mais plutôt par celle de l’émotion et de l’instinct. (…)
Mon attachement à cette œuvre vient du fait que je peux partager avec le personnage principal un terrain de jeu commun : la mise en scène.

« Richard III » me fascine par la liberté de ton de Shakespeare : c’est une pièce de jeunesse au style foisonnant, acéré et efficace. (…). Le vrai « Richard III » n’était pas un roi sanguinaire et despote. En revanche, il était effectivement différent, handicapé, car souffrant d’une scoliose dégénérative. Tout part de là, de la différence, de ce qui est moqué, déprécié, exclu. L’œil de l’auteur a décelé dans le dos déformé du roi d’Angleterre, l’histoire terrible d’un monstre rusé et sanguinaire.
Au même titre que Shakespeare s’est joué de la réalité, j’aimerais m’amuser dans la quête d’une représentation multiple de la difformité."
Guillaume Séverac-Schmitz

avec
Jean Alibert, Aurore Paris, Thibault Perrenoud, Nicolas Pirson, Julie Recoing, Anne-Laure Tondu, Gonzague Van Bervesselès, Martin Campestre, Louis Atlan. 

Conception et mise en scène Guillaume Séverac-Schmitz
Traduction et adaptation Clément Camar Mercier
Scénographie Emmanuel Clolus
Conseillère artistique Hortense Girard
Création lumière Philippe Berthomé
Création son Géraldine Belin
Création costumes Emmanuelle Thomas
Régisseur général Jean-Philippe Bocquet
Régisseur plateau Sébastien Mignard
Régisseur lumière Léo Grosperrin

Administration, production Dantés Pigeard - Eudaimonia
Diffusion Olivier Talpaert - En votre Compagnie
Photos et vidéos Loran Chourrau et Erik Damiano - Le Petit Cowboy
Construction du décor : atelier du ThéâtredelaCité - CDN de Toulouse-Occitanie

Production : Eudaimonia
Coproductions : Maison des Arts de Créteil, ThéâtredelaCité-CDN de Toulouse Occitanie, Théâtre de Caen, Montansier-Théâtre de Versailles, Théâtre de Nîmes scène conventionnée d’intérêt national art et création danse contemporaine, Théâtre du Château Rouge-Annemasse - scène conventionnée au titre des nouvelles écritures du corps et de la parole,  Théâtre Jean Arp de Clamart - scène conventionnée d’intérêt national Art et création, Théâtre du Cratère - Scène nationale Alès, Théâtre Molière de Sète - Scène Nationale Archipel de Thau, avec le soutien du : GIE Fondoc - fonds de soutien à la création de la Région Occitanie, du Conseil départemental de l’Aude, de la région Occitanie, du ministère de la Culture-DRAC Occitanie, de l’Adami avec la participation du TNB - Théâtre National de Bretagne et la participation artistique du Jeune Théâtre National (JTN)